Zélie, Troisième du nom


Patrons : Chemisier Zélie de République du Chiffon;

Tissus: Viscose de chez Pretty Mercerie.

Bien le bonjour! Aujourd’hui, on se retrouve avec un patron déjà bien connu. Enfin, bien connu de mon dressing… Voici ma troisième version du chemisier Zélie de République du Chiffon. Vous pouvez retrouver ma première version ici, la deuxième ici.

Les deux premières Zélie, sont toutes deux en coton. J’avais envie d’un chemisier printanier en viscose, léger et fleuri. Initialement, je ne savais pas quel patron j’allais utiliser. Néanmoins, j’avais des critères : un décolleté peu plongeant pour le porter sans problème au travail, pas de col chemisier mais un col tailleur, des manches courtes. Ce chemisier Zélie m’est assez vite venu à l’esprit. Il cochait tous les critères requis. Banco!

J’ai acheté la viscose chez Pretty mercerie. Elle est encore disponible… Je dis ça, je ne dis rien ^^ Le tissu est sublime et se travaille bien. Un plaisir à coudre et surtout, à porter! En réalité, j’ai cousu ce chemisier en mars. Il a donc été porté plus d’une fois 😀 Et j’ai toujours eu de jolis compliments ❤

Les boutons sont les « Classic Mat – Amarante 10 mm » d’Atelier Brunette, achetés chez Rascol. Ils se marient très bien avec le tissu.

Franchement, je n’ai rien à dire de plus que ce qui est déjà écrit dans mes articles précédents, concernant ce patron. J’ai pris plaisir à le coudre. Plaisir pour la couture que j’ai un peu mis de côté pour me remettre à un de mes premiers amours de jeune adulte… La cuisine!

En effet, sur ma table de couture, il y a un pantalon qui traîne depuis un moment… En réalité, je n’ai pas une folle envie de coudre ces derniers temps. Mais le patron y joue pour beaucoup. J’avoue être déçue. Il y a plusieurs anomalies, je dois recouper des pièces (heureusement des petites, et il me reste un peu de tissu). Ca me chafouine. Aussi, j’ai commencé il y a 17 jours une cure détox. Et alors, cela change beaucoup de chose pour moi.

Initialement, j’ai voulu faire cette cure pour purifier mon corps, comme si je voulais me rebooter. Tel un ordinateur que je ne suis pas. Me réinitialiser, et repartir sur de bonnes bases. Comme vous l’avez peut être déjà lu, j’en ai marre d’avoir souvent mal au ventre après un repas. Mais en même temps, je ne change rien à mon alimentation, parce que ça me fait peur. Cuisiner sans gluten? Sans lactose? Végan? « Mais vous êtes des oufs!!! » , était ma réponse.

Un jour que je trainais sur Instagram, j’ai vu une grosse réduction sur la cure Détox proposée par Chloé Bloom. C’était un signe. Je me suis dis que ce n’était que trois semaines. Que cela me permettrait de découvrir une nouvelle alimentation, de sortir de mon cadre de référence. J’avais clairement peur de ne pas tenir. Je suis une vraie gourmande qui peut vraiment, vraiment, manger de grosses quantités. J’avais peur de manquer. Mais allez, j’ai réussi à enrôler ma femme dans mon délire. On y va!

J’ai donc dû faire des courses venues tout droit d’un autre monde… Je devais faire des recherches sur les 3/4 des aliments ^^ « Hein, mais c’est quoi ça encore?!? » . Bref, je vous passe tout le processus. Mais au final, je suis tellement heureuse de le faire. Il a radicalement fait exploser mes certitudes. Pour cette cure, il faut beaucoup cuisiner. Tous les repas. En moyenne, je dirai qu’il faut compter 2 ou 3h par jour. C’est une question d’organisation, mais ça se fait! J’ai pris plaisir à redécouvrir le plaisir de cuisiner, et surtout d’explorer un monde culinaire qui m’était totalement inconnu. Et comme pour la couture, lorsque j’ai une lubie en tête, ça m’obsède. J’ai acheté le livre de Deliciously Ella : « ma cuisine express pour manger sain au quotidien ». J’ai tellement hâte de cuisiner chacune de ses recettes! Après, je ne suis pas végane. Je suis fléxitarienne. C’est-à-dire que je mange très très peu de viande et poisson, et je priorise tout ce qui est végétal. Mais je peux m’autoriser à cuisiner des produits provenant d’un animal. La cure Détox n’est pas du tout végane (on mange un peu de poulet et beaucoup d’œufs). Mais elle s’adapte aux personnes véganes.

Aujourd’hui, je n’ai plus mal au ventre après un repas… JAMAIS! Cuisiner sans gluten, lactose et sucre raffiné change complètement ma digestion. Je découvre les protéines végétales et je prends plaisir à les manger. Je peux enfin proposer des protéines sympas à mon fils qui ne mange pas de viande depuis ses trois ans (sauf les Knacki… ^^). Avant, je n’aurai jamais pu faire un shooting photo après un repas. Pour le chemisier, je sortais tout juste de table! Le truc improbable auparavant. Non, franchement, je suis joie. Vous l’aurez compris.

Le plus dur lors de cette cure, c’est de supporter les gens qui n’entendent pas que cette cure n’a rien d’un régime. Et de supporter leur réflexion. « Mais tu veux perdre un os?« . Ta gueule pour voir? (Pardon, je suis vulgaire. Mais ces réflexions stupides sur mon physique m’irritent quelque peu 🙂 ).

Oui j’ai perdu 2 kg. Mais je vais les reprendre! Je le sais bien. Le but est réellement de purifier le corps et de me découvrir dans une toute nouvelle alimentation saine.

A noter que tout n’a pas était formidable sur mon corps, ni sur celui de ma femme. Définitivement, nous n’assimilons pas bien du tout la spiruline… ^^ Au début je ne comprenais pas pourquoi, lors de la deuxième semaine, on avait le ventre super gonflé. A tel point que cela nous empêchait de dormir la nuit! Jusqu’à ce que je parle de ma cure à ma coiffeuse et qu’elle me dise : « Mais moi la spiruline ça me fait péter » . C’était dont ça!!! Euréka! ^^

Allez, cessons de parler flatulence, cure, et flocons d’avoine sans gluten. Si vous avez des questions, n’hésitez pas en commentaire (sur le chemisier ou la cure hein).

J’espère que cet article complètement What the Fuck vous aura plu 😀 Mon fils me réclame pour goûter ensemble. J’ai un banana bread qui m’attend!

Je vous embrasse et je vous dis à très vite ❤

Publié par

Bonjour, je m’appelle Barbara, je partage sous le nom de Maison Elpida ma passion pour la couture, mes débuts en tricot ainsi qu’en broderie, mais également quelques articles de DIY.

15 commentaires sur « Zélie, Troisième du nom »

  1. Je te comprends, je suis « sensible » au gluten et en fait je n’ai retiré que le gluten « pur » de mon alimentation (pâte, pâte à tarte, pain) et ça a suffit…. pour l’instant.
    J’ai un peu la haine contre l’industrie agroalimentaire qui a modifié tous les aliments nous rendant si fragiles….
    Et sinon, j’adore ta chemise (j’ai fait une robe dans cette viscose, elle est sublime !)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour le chemisier! Tu as cousu quel patron dans cette belle viscose?
      Qu’est-ce que tu appelles gluten non « pur »? Qu’est-ce que tu peux manger encore avec du gluten? Ca m’intéresse 🙂

      J'aime

  2. Trop beau ce chemisier 😍 comme quasiment tout ce que tu fais !!
    Oh ça m’intéresse cette cure !! C’est vrai que c’est pénible d’avoir mal au ventre dès que l’on sort de table, et pourtant je ne cuisine absolument rien d’industriel

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s