Azara, en version courte

Patron : jupe Azara de Deer end Doe,

Tissu : Mondial Tissus.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, le jour du shooting, il devait y avoir un joli soleil… Et finalement, Maud et moi avons du braver la tempête, avec un vent de folie et une fraîcheur plus que vivifiante! ^^

La luminosité n’était pas terrible du tout. Pour avoir le bonne couleur du tissu, j’ai du retoucher les photos. La jupe ressort donc parfaitement, mais alors ma blouse Marie est bien plus foncée qu’en réalité… Tant pis, cet article est dédié à ma nouvelle jupe Azara, alors on se concentra sur celle-ci 😀

Le tissu m’avait été offert par mon amie Gabrielle, il y a bien 4 ans minimum… J’adore ce tissu, je pensais y couper une veste et puis cette jupe est rentrée dans la course. J’avais envie d’une jupe simple, qui peut s’associer avec nombres de mes blouses ou chemises, mais avec un petit quelque chose en plus. Les paillettes et la brillance du tissu, c’est ce petit quelque chose!

J’avais déjà cousu une jupe Azara (à retrouver ici). Mais comme je l’avais écrit à l’époque, le vêtement est importable, parce que le tissu se froisse par un simple regard!

J’aime beaucoup la coupe de cette jupe, avec ses empiècements sur les côtés, et la mise en valeur de la taille.

La difficulté s’est trouvée dans le fait de raccourcir la jupe. En effet, le bas est arrondi. Avec les empiècements et la forme de la ceinture, il n’était si aisé de remonter l’ourlet. Avec un peu de patience et une toile plus tard, ma jupe courte était prête à être découpée!

J’ai également mis une doublure afin de pouvoir mettre des collants (qui auraient été les bienvenus le jour du shooting!!).

J’ai coupé ma jupe dans mon 38 habituel. La marque est connue pour la qualité de ses patrons. Cette cousette ne déroge pas à la règle.

Voilà donc une petite jupe simple et agréable à porter. Le genre de cousette bien pratique dans sa garde-robe!

J’en profite d’écrire ce billet pour vous parler de Maison Elpida. Cela fait un moment que je me dis qu’il faut que j’écrive un article… Pour vous annoncer la fermeture de ma boutique en ligne. Alors, rassurez-vous, je suis très heureuse de le faire!

Comme on dit souvent, c’est en faisant qu’on apprend! Et bien, grâce à cette aventure, j’ai appris que le commerce et l’entreprenariat ce n’était pas fait pour moi. En effet, commençons par parler de la publicité.

La publicité nécessaire pour faire vivre une boutique demande, je trouve, beaucoup d’hypocrisie… Ceux ou celles qui me connaissent bien savent au combien j’en suis incapable. Quand j’ai un truc à dire, je le dis, et en face. Avec douceur et gentillesse (enfin autant que possible). Alors, devoir flatter l’égo de dizaines d’influence mode m’a complètement démoralisé. Devoir liker des photos ou m’abonner à des comptes qui ne me plaisaient pas, ça m’a couté. La publicité demande également beaucoup d’argent. Et bien sûr, je n’en avais pas non plus! ^^ Aussi, je n’aime pas me vendre. Je suis clairement et de manière générale trop insécurisée, et une confiance en moi pas assez importante pour réussir cette facette du commerce.

Et puis il y a la solitude. J’ai découvert ce que c’est d’être seule, chez soi, à travailler. Pour ma part, ça m’a déprimé. Aujourd’hui, j’ai repris mon travail d’éducatrice spécialisée dans la protection de l’enfance. Je suis dans un service super chouette, où je suis entourée de plusieurs professionnels différents et de jeunes avec des caractères et parcours de vie divers et variés. C’est ça qui me plaît. Je me rend compte que ça fait 10 ans que je suis dans ce secteur et j’ai encore envie de pratiquer ce métier. Avec ses hauts et ses bas.

L’aspect financier m’a également énormément insécurisé. Je vais encore payer mes dettes durant plusieurs mois après la fermeture de la boutique. J’ai besoin d’avoir un salaire avec certitude à la fin du mois. Même si aujourd’hui je cumule des CDD d’un mois, c’est toujours plus rassurant que mon statut d’entrepreneuse. Avec mon salaire, je fais partie de la classe moyenne. Sans mon salaire, on ne paie plus toutes les factures. Trop stressant. Et puis je suis dépensière (pas de folie non plus). Mais j’aime pouvoir me dire que je peux aller acheter du poisson frais, sans me culpabiliser d’être déjà à découvert.

Le point le plus important dans cette aventure… C’est que la couture est un loisir et doit le rester! J’ai parfois perdu plaisir à coudre et ça m’a beaucoup chafouiné. J’aime coudre. Un peu. Beaucoup. Passionnément. A la folie. J’aime coudre des vêtements différents. J’aime porter ce que je couds. Je veux que la couture reste libidinal. Je veux que cette excitation quand j’associe un patron et un tissu persiste. Le rythme de couture que j’ai repris depuis quelques mois me convient et me rend heureuse.

Il est donc temps que cette boutique se ferme. Je suis fière d’avoir essayée. La couture a toujours était mon pansement. Alors, l’année dernière, quand j’ai quitté mon boulot dans des conditions plus que déplorables, j’ai voulu me réparer grâce à la couture. J’ai voulu croire que mon métier d’éducatrice était derrière moi et que je n’accepterai plus de me faire malmener par des institutions et des directions à chier. Mais chasser le naturel, il revient au galop. Une nouvelle institution et surtout une nouvelle équipe super chouette m’a ouvert leur porte. Au vue de la conjoncture actuelle, je n’ai surement pas un avenir à long terme dans cette association mais j’y resterai tant qu’on me le propose.

Je vais conclure en vous remerciant. De votre soutien qui m’a consolé. De votre gentillesse qui m’a valorisé. De vos compliments qui sont des pansements sur mes blessures. Cette aventure a été belle et enrichissante. Alors,

MERCI

Publié par

Bonjour, je m’appelle Barbara, je partage sous le nom de Maison Elpida ma passion pour la couture, mes débuts en tricot ainsi qu’en broderie, mais également quelques articles de DIY.

27 commentaires sur « Azara, en version courte »

  1. Cet ensemble est vraiment très joli, la jupe tombe parfaitement même courte. Perso pour faire les ajustements de hauteur, je pars du bas du vêtement et avec une règle, en suivant le contour de l’ourlet bas, je reporte la longueur à retirer env tous les 3/4 cm, puis je relie ces points en suivant la courbe de l’ourlet bas. Je coupe mon patron et hop, c’est nickel. Je suis petite et donc je fais ce genre de modification systématiquement.
    Petite réflexion sur l’entreprenariat : c’est sur-valorisé dans les médias mais dans la réalité si on ne sort pas d’une école de commerce et qu’on n’a pas un tissu relationnel auprès des banques et des CCI, c’est mission impossible. Quasi tous ceux qui réussissent ne se sont pas faits tous seuls : derrière eux, il y a souvent une famille qui est dans l’entreprenariat ou un milieu social qui les soutient. Débarquer seul et sans ‘bagages’ pour monter son auto-entreprise, à moins d’avoir une sacrée fibre commerciale, ca reste très très compliqué.
    En tout cas, j’adore ces posts du lundi matin : ca me fait démarrer la semaine sur le bon pied.
    Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 🙂 Oui, moi aussi d’ordinaire, c’est ce que je fais. Sauf que pour cette jupe, ça n’allait pas. Si je suivais cette technique, les côtés remontés trop. Surtout que l’ourlet n’est pas droit et qu’il y a des découpes un peu particulières. Mais ça se fait très bien quand même ^^

      Oui, c’est fort probable pour l’entreprenariat… Et puis, moi, cette fibre commerciale, je ne l’ai pas du tout! ^^

      Et bien on se retrouve demain matin alors 😀 Je vous présenterai Robert…! Mon nouvel assistant!

      Bon dimanche Françoise. Et merci!

      J'aime

  2. Waouh ! elle est super cette Azara version courte ! Je vais peut être te piquer l’idée (mais en moins court : je n’ai pas tes jambes 😉 ) car ma première version – importable – est partie à la poubelle !
    En ce qui concerne ta Maison, tu es allée au bout de ton projet ; au moins, tu as essayé. Quand j’ai obtenu mon CAP MMVF, mes amis et mes collègues m’ont tous demandé quel était mon projet. Mais je veux que la couture reste un plaisir alors il n’y aura pas « d’après ». Et je ne pourrais pas me passer du salaire régulier de la fin du mois ! Notamment pour les auto-cadeaux de tissus…. d’ailleurs, le lundi…. c’est nouvelle collection d’une boutique que j’adore, je file 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh pourquoi ta première version était importable?

      Je suis bien d’accord avec toi pour la couture… ❤
      Alors!!! Tu as craqué lundi dernier…? Tu es prête pour demain! 😉 D'ailleurs, demain je présente une cousette avec un tissu de Pretty mercerie ❤

      J'aime

      1. Ma 1ère Azara était longue, cousue dans un tissu foncé : « Maman, c’est pas possible, c’est mémérisant » !
        Je n’ai pas craqué lundi dernier mais aujourd’hui…….. 😉

        Aimé par 1 personne

  3. JE te rejoins sur la solitude de l’auto-entreprenariat… Je suis en plein dedans. Pourtant ça me plaît mais c’est vrai que c’est dur.
    Tu as pris la bonne décision pour toi et c’est le principal!! Ta jupe est magnifique au passage 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Cette jupe est une bombe dans ce tissu extraordinaire. Cet ensemble te va divinement bien.
    Une page se tourne, tu as tenté, tu n’auras pas de regrets. Je garde un souvenir de ta maison de couture et j’en suis très heureuse. La sécurité, surtout lorsqu’on est maman, est précieuse. J’espère de tout coeur que tu trouveras un emploi stable et durable dans ton domaine. Continue à nous régaler avec tes cousettes.

    Aimé par 1 personne

  5. Jolie cette petite jupe. Concernant ton entreprise, je comprends tout ce que tu écris, ce que je trouve dommage, c’est que tu aies été obligée de te vendre, ta spontanéité et ta gentillesse doublées de ton talent auraient dû suffire. Je suis peut-être trop naïve, ça ne doit pas être le fonctionnement du monde actuel… Et l’aspect financier, je comprends complètement, à un moment de ma vie, j’ai eu la possibilité d’exercer en libéral, j’ai choisi le salariat. Et quand je n’ai plus supporté d’avoir un « patron », j’ai changé de métier… Je suis contente que tu aies trouvé du plaisir à reprendre ton ancien travail dans de bonnes conditions. Bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. Mille mercis Agnès! Oh le monde de la mode et notre société de consommation ne met clairement pas l’humain au cœur de leur projet… Le fric, le fric, le fric! Tu as su répondre à tes besoins et je ne pense pas que ce soit le cas de tout le monde. Et je suis heureuse à mon tour de le faire. Merci de ton soutien ❤

      J'aime

  6. Je n’avais pas flashé sur ce patron, mais ta version courte est juste sublime ! Et l’association avec la petite blouse, les chaussettes à paillettes, et les chaussures vernies, dans ces coloris, jadore ❤ !!
    Et pour ton entreprise, le plus important c'est de se retrouver ! Cela fait une expérience de plus, on apprend et on se découvre tout le temps 😉

    Aimé par 1 personne

  7. La jupe est très sympa ! Bravo !
    Et pour ton expérience entrepreneuriale, merci de ce retour. Je pensais justement à toi il y a peu et à cette entreprise.
    Tant mieux si tu es en paix avec cela, et je comprends bien la démarche.
    Bonne suite !

    J'aime

  8. Encore une bien jolie cousette , cette jupe est parfaite !
    Bravo pour tes prises de décision, pour avoir osé te lancer et reprendre un nouveau chemin!
    Continue à nous donner envie de coudre en voyant toutes tes belles créations

    Aimé par 1 personne

  9. Merci de partager cette étape de ta vie : en tant que couturière amatrice, on a parfois envie de tout calquer pour se mettre à vivre de sa passion. Mais non, ce n’est pas possible pour toutes, pour x ou y raisons.
    Ton projet reste une très belle aventure. Et c’est aussi comme ça qu’on grandit. On ne fait jamais rien par hasard ni pour rien. C’est parfois des années après qu’on s’en rend compte.
    Tes billets sont toujours une belle source d’inspiration, merci pour le temps que tu accordes à ta communauté.
    Bon courage pour cette nouvelle page qui s’écrit.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Aujourd’hui, je suis vraiment heureuse de l’avoir fait et surtout de savoir que ce n’est pas pour moi. J’avance et j’ai hâte de découvrir l’avenir! Laissons-nous nous surprendre ❤

      Mille mercis… Je suis très touchée par tes mots ❤

      J'aime

  10. Bonjour,
    Cette version de Azara en courte me plait beaucoup ! J’ai repéré une flanelle qui me faisait de l’œil depuis un petit moment, mais je ne voyais pas en quoi la transformer et je crois bien avoir trouvé 🙂
    Et quand au reste, je te souhaite une belle continuation 🙂 Tu as eu le courage de quitter ce qui n’allait pas, qui plus est par deux fois, je ne peux que t’admirer pour cela !
    Alors longue vie à la couture plaisir 🙂
    Bonne journée
    Valérie

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Valérie! C’est vrai que je ne crois pas avoir vu d’autres personnes la couper en court. Au moins ,ça donne une idée de ce que ça rend 🙂 Et je suis heureuse que ça te plaise!

      Déconstruire pour mieux reconstruire! C’est un truc que les enfants de 2 ans font… Bon, je n’ai vraisemblablement pas beaucoup évolué ^^

      Je te remercie très sincèrement ❤ A très vite!

      J'aime

  11. Je comprends tellement ce besoin de sécurité, et dis-toi qu’ainsi tu n’auras pas de regret ! Et puis éducatrice c’est un beau métier (dit l’EJE… hihi). Belle continuation à toi, au plaisir de lire tes articles sur ton blog !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’on a de beau métier! Enfin le tien je n’y arriverai pas… Je préfère les ados relous et rebelles aux jeunes enfants ^^ Même si au niveau langage et odeurs, on est parfois dans une même dynamique… Haha!

      Je te remercie très fort et je te dis à très vite ❤ ❤

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s