Barbara

Patron : veste Barbara de République du Chiffon;

Tissu : velours Un Chat sur Un Fil.

Géraldine, la créatrice de République du Chiffon, a sortie sa nouvelle collection printemps/été depuis plusieurs semaines maintenant. Quand j’ai vu qu’elle avait nommé un de ses patrons Barbara, et qu’en plus, il s’agissait d’une veste tailleur… J’étais trop heureuse!! C’est débile? Ouais, mais je suis tout de même super contente ^^

Si vous me connaissez un peu, vous savez que j’ai une passion pour les vestes de République du Chiffon. J’ai cousu trois Françoise, une Jacqueline, et une veste Léo. J’ai une confiance absolue dans ces patrons.

Pour tout vous dire, quand j’ai vu les photos et le dessin technique de Géraldine, je me suis demandé si ça valait le coût d’acheter ce nouveau patron. Je trouvais que la ressemblance avec Françoise était un peu trop présente. Et un patron à 16€, tu prends le temps de réfléchir. Mais je me suis vite rendu compte que Barbara était bien différente de Françoise.

Au-delà des poches, la coupe n’est pas la même (plus simplifiée pour Barbara). Le tomber et l’ajustement également. Allez, Barbara était dans mon panier!

J’ai cousu Barbara au moment où je devais encore vider mon stock de tissu. Initialement, je pensais pouvoir la couper dans une gabardine à carreaux. Mais je n’avais finalement pas assez de tissu! J’ai fouillé, j’avais l’impression que je n’avais rien pour ce projet, rien qui ne faisait battre mon cœur. Et boum! J’avais ce velours devant les yeux et je me suis dit que ça pourrait être carrément sympa! Il me restait pile poil, au centimètre près, de quoi coudre cette veste…

J’avais acheté ce tissu lors de mon tout premier CSF en 2017. Je cherchais un velours avec de grosses côtes pour une robe. Robe que je n’ai pas publié sur le blog, c’était un test et un échec. Je n’aimais pas le rendu sur moi.

Quand j’avais vu le tissu sur le stand d’Un Chat Sur Un Fil, cela avait été le coup de foudre! Le tissu que je cherchais partout! Je le trouvais enfin ❤ Mon amour pour lui persiste à ce jour 😀

Pour l’intérieur de la veste, j’ai opté pour la doublure antistatique de chez Rascol, de très bonne qualité, que j’avais acheté en grande quantité pour Maison Elpida. J’ai hésité à utiliser une viscose fleurie, mais je trouve qu’il n’est pas toujours aisé d’associer certaines tenues avec une veste où la doublure est déjà chargée en motifs. Au moins, avec le noir, tant en top quand pantalon, jupe, etc, je peux porter presque tout ce que je veux.

J’ai tout de même rajouté un passepoil rose brillant de chez Cousette, que j’avais également en stock.

Parlons un peu plus de Barbara maintenant. J’ai cousu le patron dans une taille 38. Je trouve que la veste me va bien. La coupe n’est pas loose mais il y a un peu d’ampleur qui permet de se mouvoir et d’être totalement à l’aise.

Il y a de nombreuses pièces à décalquer. J’aime ce moment de découverte du patron. Ça me détend et ça m’excite en même temps. On commence à visualiser comment on va construire notre cousette, on le fantasme!

Attention, sur la planche, il y a deux fois la pièce n°5 (dessous de col), et il y a noté qu’il faut la couper une fois au pli, alors que c’est deux fois dans le biais du tissu (ce qui est bien inscrit sur la plan de coupe et le tableau de coupe).

D’ailleurs, j’aime toujours autant monter un col tailleur. Avec ce moment où tu retournes ton travail et que… TADAM! Mais c’est trop beau! Surtout qu’en réalité, il n’y a rien de compliqué dans un col tailleur. J’ai le souvenir qu’à mes débuts, cette technique m’apparaissait comme difficile, qui me faisait peur. En aucun cas! Avec Géraldine, c’est les doigts dans le nez!

(Le joli pin’s provient de chez Yarn By Simone ❤ ❤ ❤ ).

Pour l’assemblage du tissu extérieur, je n’ai rencontré aucun problème. Le guide réalisation est très explicite et vous guide parfaitement tout au long de votre couture.

Pour la doublure, j’ai pu remarquer une erreur au niveau des épaules. Il y a 1,3 cm de décalage entre le dos et le devant. En fonction du corps de mon vêtement, j’ai regardé où devait tomber les épaules de ma doublure, et j’ai recoupé le surplus en redessinant la courbe de l’encolure dos avec mon pistolet. Il y a avait donc un peu plus d’embu sur l’encolure dos, mais qui s’est facilement résorbé au moment de coudre.

Pour les finitions, il n’est pas noté de glacer les têtes de manche. Je l’ai fait (suivre les explications de la veste Michelle sur le blog de RDC).

J’étais assez surprise quant aux boutonnières. Sur les photos du patron, il y a des boutonnières passepoilées. J’en avais déjà cousu pour mon Luzerne de Deer and Doe. Je connais donc la technique. Mais je m’étais dis que c’était sympa d’avoir de nouvelles explications, par une autre marque. Sauf qu’arrivée à la fin du guide de réalisation, il y a juste noté de coudre les boutonnières. Je trouve un peu dommage de proposer un visuel de patron et de ne pas aller jusqu’au bout de cette proposition. On se sent un peu frustrée. Enfin pour ma part uniquement!

J’ai cousu des boutons de mon stocks, boutons qu’on m’avait surement donné il y a fort longtemps. Ils s’associent parfaitement avec la veste!

J’aime beaucoup les poches plaquées. On pourrait pensé que c’est plus simple que d’autres poches, telles que des paysannes. Mais que nenni! Les poches plaquées demandent de la minutie si on veut qu’elles soient symétriques, que la doublure ne soit pas visible sur l’endroit, et que les surpiques soient propres et droites. Je trouve que mes poches plaquées ne sont jamais assez bien. Mais je me suis fait avec l’idée que j’étais surtout trop chiante 😀

J’aime également beaucoup l’arrondi que l’on peut voir sur le côté devant de la veste. C’est original et ça donne de la rondeur à la coupe.

Je pense vous avoir tout dit pour ce joli patron, qui malgré mes quelques « critiques », est une cousette que j’affectionne beaucoup! Allez, moment de narcissisme aigu! En plus de porter mon nom, ce patron est à mon image… Cool, chic, d’apparence assez simple, mais qui demande un peu de savoir-faire pour l’apprivoiser, et avec quelques coquilles ^^ Personne n’est parfait, et Barbara ne déroge pas à la règle 😀

J’espère que ce look 100% velours, avec ma jupe Suzy, vous plaira.

Depuis que j’ai cousu Barbara, je la porte très souvent (comme nombre de mes cousettes en ce moment). J’ai beaucoup de plaisir à m’habiller le matin, à choisir mes vêtements. Le seul souci c’est qu’au printemps, souvent, ma tête fusionne d’envie couture. Que je regarde mes cousettes de l’année dernière avec une folle envie de les reporter, que j’ai également envie de me coudre plein d’autres vêtements, et que mes armoires commencent à déborder… C’est mal, je sais. Mais qu’est-ce que ça me fait du bien de coudre et de porter mes vêtements. De partager toutes ces aventures avec vous…

Une dernière chose. D’habitude j’ai toujours des idées de titre pour mes articles. Et alors pour Barbara, c’est le gros blanc! Aidez moi! Quel titre auriez-vous mis?

Je vous embrasse! Et je vous dis à très vite, avec plein de nouvelles cousettes à vous présenter. Le printemps se prépare avec passion ici!

Publié par

Bonjour, je m’appelle Barbara, je partage sous le nom de Maison Elpida ma passion pour la couture, mes débuts en tricot ainsi qu’en broderie, mais également quelques articles de DIY.

9 commentaires sur « Barbara »

  1. J’aime beaucoup ta veste Barbara, le col tailleur, la jolie longueur et surtout ce gros velours côtelé. Les finitions sont top, en particulier le passepoil entre la doublure et le velours. En vrai, j’adore le passepoil… Avec la jupe Suzy, ton look est très réussi. Bravo pour ton travail et merci pour le partage.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Anne-Marie, tu es adorable! Je suis également une fan des passepoils à l’intérieur des vestes ou manteaux. Cela donne du peps, le petit plus qui fait plaisir à l’œil 🙂
      Je suis ravie que mon look te plaise ❤

      J'aime

  2. Tu es très exigeante. C’est une qualité à condition que le mieux ne devienne pas l’ennemi du bien. Comme d’habitude ton look est parfait. J’aime l’association des couleurs et des velours. Je pense que tu as eu raison de doubler ta veste en noir. Ce rose est déjà une couleur forte et les fleurs l’auraient rendue difficile à porter. Concernant le titre de ton article je n’ai aucune idée.. … Les photos sont chouettes, la lumière est plutôt jolie.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu as raison. Sache que je me suis vraiment énormément détendue concernant mon niveau d’exigence! ^^ Si si, je t’assure! 🙂 Je suis ravie que mon look te plaise, ainsi que les photos. On se donne du mal avec Maud! ^^
      Tu as vu, pas facile de trouver un titre!! 😉

      Je t’embrasse et je te souhaite une très belle journée ❤

      J'aime

  3. Très très belle veste, qui est absolument parfaite dans ce velours rose ! J’adore ! Et en plus, elle va vraiment très bien avec le framboise de la jupe Suzy.
    Ce rose lumineux vous va très bien au teint. Et j’aime aussi beaucoup le choix de la doublure noire. Le rendu de cette veste est très classe mais pas guindé. Bravo !

    Et pour le titre, pourquoi pas : « Barbara, plus qu’un nom, un style »

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah!!! Mais j’adore ce titre!!! Quelle belle idée!!
      Je suis ravie que la veste vous plaise. Je la porte beaucoup depuis qu’elle est cousue. Et finalement assez facile à associer avec le reste de mes vêtements.

      Je vous embrasse Michèle, et merci!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s